Quels sont les critères pour choisir sa franchise ?

franchise

Ouvrir une franchise est un projet que caressent bon nombre de futurs créateurs d’entreprises attirés par le concept. C’est le cas aussi de personnes en désir de reconversion professionnelle. Profiter de la notoriété d’une enseigne connue a de quoi séduire ! Il convient toutefois de rester vigilant en choisissant le bon réseau. Quelques critères sont pour cela à étudier.

Choisir le secteur d’activité qui vous convient

Le concept de franchise se développe dans une multitude de secteurs d’activité. Parmi les plus connus on citera celui de l’immobilier, de la restauration rapide ou des services à personnes mais ils ne sont pas les seuls. Choisir sa franchise et le domaine dans lequel vous créerez votre entreprise est l’un des critères majeurs à retenir, qui nécessite de ne pas se tromper. Si certains futurs entrepreneurs ont une idée bien arrêtée, on constate que beaucoup de candidats qui souhaitent se lancer, notamment ceux en situation de reconversion, ne savent pas vraiment dans quel secteur. Si tel est votre cas, procédez tout d’abord par élimination en excluant d’emblée tous les domaines qui ne vous intéressent pas et classez ensuite les autres en fonction de vos affinités en leur attribuant une note.

Un secteur vous attire plus particulièrement mais vous pensez ne disposer d’aucune connaissance pour exercer une activité liée à ce dernier ? Rassurez-vous, devenir franchisé est moins difficile qu’il n’y paraît même sans expérience. En effet, les concepts développés par les réseaux de franchises ne nécessitent pas ou très peu de pré-requis techniques. L’essentiel réside surtout dans les aptitudes du candidat à savoir gérer au quotidien, à manager une équipe, à commercialiser des produits, à recevoir la clientèle etc. Des formations sont dispensées au départ par le réseau puis régulièrement pour former le futur entrepreneur au domaine dans lequel il projette d’exercer.

Pour vous donner une idée, le secteur le plus actif et le plus important en nombre de franchisés reste principalement l’alimentaire suivi du commerce et de l’équipement de la maison, la restauration rapide et les services auto. Vous trouverez aussi toutes les informations utiles pour orienter votre choix sur des sites comme franchise magazine.

L’apport personnel

Le montant de l’apport dont vous disposez pour devenir franchisé intervient aussi sur le choix de l’enseigne. Cette somme qui correspond au montant que le créateur peut injecter dans son projet sans recourir à l’emprunt est donc un critère essentiel. Il arrive que certaines enseignes, rares il faut bien le dire, n’exigent pas d’apport. Néanmoins, quel que soit le réseau, l’apport personnel doit pouvoir couvrir à minima les frais d’établissement, l’achat des stocks et les besoins en fonds de roulement. L’apport personnel est aussi et d’abord une condition nécessaire pour espérer obtenir un prêt bancaire. Les banques exigent au moins 30 % du besoin de financement en apport personnel.

Pourquoi l’apport personnel est-il si important et ne doit pas être sous-estimé ? C’est tout simplement pour éviter par la suite au franchisé des charges de remboursement trop élevées et de s’exposer à des problèmes de trésorerie.

Une fois que vous avez sélectionné les domaines d’activité qui vous intéressent le plus, éliminez maintenant toutes les enseignes qui demandent un apport personnel au-delà de vos possibilités. A moins que votre somme à investir soit considérable, vous verrez que votre liste de réseaux potentiels va considérablement se réduire.

La rentabilité future de votre franchise

La question à se poser à ce moment précis du choix est :

  • Est-ce que vous souhaitez une rentabilité à court terme, rapide ?
  • Est-ce que vous préférez vous constituer un patrimoine important pour votre retraite ?

Concrètement, si vous avez plus de 40 ans, si vous disposez d’un apport personnel important et d’une bonne sécurité financière il est préférable de créer votre entreprise via un réseau très côté pour la revente. C’est le cas par exemple d’un commerce important comme une grande surface de bricolage ou un restaurant.

En revanche si vous avez moins de 40 ans et êtes davantage intéressé(e) par une rentabilité à court terme, dirigez plutôt votre choix vers les enseignes qui n’exigent qu’un apport personnel minime et qui vous assurent une rémunération rapide et confortable. Il s’agit souvent d’activités de service moins gourmandes en fonds propres. C’est le cas entre-autres des services à la personne, des services d’entretien (jardin, réparations…), d’assistance technique et informatique.


Quitter la version mobile